Responsabile: Stefano Amici Tel.: 071740324 - 3331140521
Via Malviano, 6
Monte San Vito - Cod. Fisc. e P. IVA 01570990422
Scrivici a: ladamigiana_1@libero.it


Home >> La lutte fiscale pour que les grandes compagnies de tabac payent pour les programmes de démission

La lutte fiscale pour que les grandes compagnies de tabac payent pour les programmes de démission

Si une femme de Sydney de 39 ans, Myriam Cauvin, deux des plus grandes sociétés de tabac au monde remettront 95 millions de dollars pour la création d’un fonds destiné à aider les fumeurs à abandonner leur habitude. Le 12 juin, le conseiller juridique de Mme Cauvin, Maurice May, a soutenu Devant la Cour suprême de New South Wales, British American Tobacco et Philip Morris devraient être chargés de déposer l’argent dans un fonds spécial supervisé par les tribunaux. Les fonds ont été initialement perçus par les gouvernements des États australiens comme redevances sur le prix de détail des produits du tabac. Les détaillants ont collecté les fonds et les ont envoyés aux fabricants. Cependant, le 5 août 1997, avant que les fonds de ce trimestre ne soient transférés aux États, la Haute Cour d’Australie a jugé que la taxe était illégale. Le gouvernement fédéral a adopté une loi corrective rétroactive à la date de la Haute Cour. statuant, les taxes perçues au cours des cinq semaines entre le 1er juillet et le 5 août 1997 ont été laissées aux compagnies de tabac. Le 6 décembre 2001, la Haute Cour d’Australie a statué en faveur de sept détaillants de tabac qui prétendaient qu’en l’absence de revendications. Mme Cauvin, qui a subi une transplantation pulmonaire l’an dernier, demande une ordonnance du tribunal pour que les fonds recueillis auprès des fumeurs soient utilisés au profit des fumeurs et non des consommateurs. «L’enrichissement sans cause» des détaillants. Anne Jones, chef de la direction d’Action on Smoking and Health (ASH) en Australie, soutient qu’une victoire de Mme Cauvin créerait un fonds dont les actifs seraient 100 fois plus élevés que Les dépenses annuelles du gouvernement fédéral en matière de lutte antitabac. “Cette affaire est extrêmement importante parce que nous n’avons jamais été en mesure d’obtenir un engagement du gouvernement pour un financement proportionnel à l’ampleur du problème.Voici l’une des meilleures opportunités que nous pourrions jamais avoir pour financer des mesures de contrôle pour ce qui est le plus grand »Au cours des dix dernières années, les taux de tabagisme en Australie n’ont diminué que de quelques points de pourcentage par rapport aux 21% de la population actuelle.