Responsabile: Stefano Amici Tel.: 071740324 - 3331140521
Via Malviano, 6
Monte San Vito - Cod. Fisc. e P. IVA 01570990422
Scrivici a: ladamigiana_1@libero.it


Home >> Pharmacie gagne l’approbation du consommateur

Pharmacie gagne l’approbation du consommateur

Le principal consommateur australien a apporté un soutien qualifié à un plus grand rôle des pharmaciens dans la fourniture de conseils médicaux.

Leanne Wells, la nouvelle PDG du Consumers Health Forum d’Australie (sur la photo), affirme que le groupe soutient une plus grande marge de manœuvre pour les pharmaciens dans la fourniture de tels conseils diarrhée.

Toutefois, elle a ajouté que de tels déménagements ne devraient être entrepris que si «le rôle relevait strictement des qualifications du pharmacien, était coordonné avec le médecin généraliste du patient ou le médecin généraliste local et, le cas échéant, les services dispensés dans une zone privée».

Commentant le blog médical Doctor’s Bag, Mme Wells a également déclaré que la CHF accueillait favorablement le rôle plus important des pharmaciens en médecine générale dans des domaines tels que le soutien aux médicaments.

«Il serait dans l’intérêt du patient d’avoir des pharmaciens non dispensateurs au sein de l’équipe disponible pour conseiller sur l’utilisation de médicaments de qualité, en espérant libérer les généralistes pour se concentrer sur des cas complexes et chronophages nécessitant une expertise médicale.

«Les deux options sont de bons moyens de faire un meilleur usage d’une main-d’œuvre valorisée», a-t-elle conclu.

Bien que le CHF ait souvent été en désaccord avec les groupes pharmaceutiques, en particulier sur les prix des médicaments, il a généralement été favorable à ce que les pharmaciens jouent un rôle plus axé sur le service.

Mme Wells a déclaré que le système de soins de santé faisait toujours face au défi de devenir davantage axé sur le consommateur.

“Cela fonctionne mieux quand il y a une équipe de professionnels qui s’occupe du consommateur, quand il y a un flux d’informations ouvert et une discussion entre eux sur les besoins du patient et comment les rencontrer ensemble plutôt que séparément.”