Responsabile: Stefano Amici Tel.: 071740324 - 3331140521
Via Malviano, 6
Monte San Vito - Cod. Fisc. e P. IVA 01570990422
Scrivici a: ladamigiana_1@libero.it


Home >> La grossesse est une contre-indication pour la vaccination antirubéoleuse

La grossesse est une contre-indication pour la vaccination antirubéoleuse

Rédacteur &#x02014 Certaines des déclarations dans l’article de Josefson sur l’étude canadienne sur la vaccination contre la rubéole par inadvertance pendant la grossesse pourraient tromper un Britannique. audience1 Depuis 1990, le ministère de la Santé du Royaume-Uni a recommandé que la conception soit évitée pendant un mois, plutôt que trois mois, après la vaccination contre la rubéole. De plus, l’interruption de grossesse n’est plus recommandée même si la vaccination survient peu de temps avant la conception ou pendant la grossesse2. Ceci à la lumière des données recueillies aux États-Unis, en Allemagne, en Suède et au Royaume-Uni. En Angleterre et au Pays de Galles, moins de 40 arrêts associés à la vaccination contre la rubéole ont été signalés au cours des 10 dernières années, contre plus de 400 au cours des 10 années précédentes.4 Plus de 100 nouveau-nés vivants ont été signalés l’étude sur la vaccination contre la rubéole pendant la grossesse, qui fait partie du programme national de surveillance de la rubéole congénitale; 60 % de leurs mères étaient connus pour être sensibles à la rubéole lors de la vaccination. Aucun nourrisson n’a été signalé avec un syndrome de rubéole congénitale. Néanmoins, parmi les 25 nourrissons testés dont les mères réceptives ont été vaccinées plus d’une semaine après la conception, quatre ont eu l’immunoglobuline M de la rubéole à la naissance. Bien qu’il soit rassurant qu’aucun enfant ne soit né avec des symptômes attribuables à une infection congénitale à la rubéole, il est tout à fait autre chose de suggérer que le vaccin antirubéoleux est sûr au début de la grossesse.