Responsabile: Stefano Amici Tel.: 071740324 - 3331140521
Via Malviano, 6
Monte San Vito - Cod. Fisc. e P. IVA 01570990422
Scrivici a: ladamigiana_1@libero.it


Home >> L’histoire de la médecine de Cambridge Illustrated · L’Oxford Illustrated Companion to Medicine

L’histoire de la médecine de Cambridge Illustrated · L’Oxford Illustrated Companion to Medicine

L’histoire illustrée de Cambridge de la médecine. Ed Roy Porter. Cambridge University Press, £ 19.95, pp 400. ISBN 0 521 00252 4. Note: ★ ★ ★ L’Oxford Illustrated Companion to Medicine. Troisième édition. Eds Stephen Lock, John M Dernier, George Dunea. Oxford University Press, £ 39.50, p. 891. ISBN 0 19 262950 6. Note: ★ ★ ★ ★ Rares sont les publications du BMJ sur les réimpressions ou les nouvelles éditions, et plus rarement encore confier quelque chose édité par un de ses anciens rédacteurs à un ancien rédacteur en chef du Lancet. Cependant, la qualité de ces deux livres transparaît. Les comparaisons de deux œuvres de ce genre sont insidieuses, mais ici (bien que pas tout à fait évident ces dernières années dans la course de bateaux), le blues sombre et l’ont sur le blues de lumière, bien que, À proprement parler, ils ne sont pas vraiment dans la même course. L’Histoire de la Médecine Illustrée de Cambridge a été publiée pour la première fois en 1996 et réimprimée en 2000. C’est sa première édition de poche, et c’est très bien aussi. Ne prétendant pas être exhaustifs, les auteurs contribuent des essais convaincants et fascinants. La qualité de la production du livre de poche est exceptionnelle, et les illustrations sont superbes. Mais même l’histoire peut être datée si elle n’est pas révisée. Par exemple, le premier chapitre, sur l’histoire de la maladie, ne mentionne pas l’ESB ou la vMCJ, et le dernier, tourné vers l’avenir, ne semble plus à sa place, faute de faute de son auteur au moment de sa rédaction. Le Oxford Illustrated Companion to Medicine, qui fait suite aux deux précédentes (non illustrées) Oxford Companions to Medicine de 1986 et 1994, montre de nombreux changements &#x02014, et pas seulement en incluant des illustrations athérosclérose. Les éditeurs rassemblent plus de 250 contributeurs pour exposer différents sujets allant de l’avortement à la zombification. Pour une fois, un tel travail multi-auteurs sur autant de sujets (il y a plus de 500 articles plus longs et une myriade d’entrées plus courtes) est une force plutôt qu’une faiblesse. On peut l’ouvrir à presque n’importe quelle page et trouver quelque chose d’intéressant. L’écriture, le montage et la conception graphique sont de grande qualité. Bien que la section sur les armes biologiques et chimiques soit maintenant malheureusement dépassée par les événements, on ne peut qu’admirer Michael Faraday lorsqu’il est consulté par le gouvernement britannique pendant la guerre de Crimée sur la faisabilité de développer des gaz toxiques. Sa réponse était que c’était tout à fait faisable, mais que c’était inhumain et qu’il n’aurait rien à voir avec cela. L’entrée sur “ Patients, notables (maladies du célèbre) ” est particulièrement fascinant; ne les ayant jamais lus en entier, je n’ai jamais réalisé que les journaux de James Boswell indiquaient qu’il avait contracté la gonorrhée 19 fois. Dans l’entrée sur “ Littérature, ” Je contesterais l’évaluation de Sir Roderick Glossop de PG Wodehouse, qui n’était pas un chirurgien du cerveau mais qui, comme Bertie Wooster l’observe, est toujours appelé un neurologue, parce que cela sonne mieux, mais tout le monde sait qu’il est en quelque sorte concierge du looney-bin. ” Les listes des “ auteurs de doctorats britanniques et non britanniques ” sont fascinants. Je ne savais pas que Tobias Smollett avait été chirurgien de vaisseau, bien que je ne crois pas qu’Oliver Goldsmith se soit jamais qualifié (il a suivi des cours de médecine à Édimbourg pendant quelques années, puis est allé à Leyde mais est parti sans le sou. à propos de recevoir un MD à Padoue ne porte pas un examen attentif) .Il est inévitable, il y a quelques omissions. Mais le Oxford Illustrated Companion to Medicine est un livre tout à fait exceptionnel et serait apprécié par tous ceux qui s’intéressent aux autoroutes — et plus particulièrement les byways — de la médecine. | ​​N | none